Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
OSTEOPATHIE & MEDECINE TRADITIONNELLE CHINOISE

OSTEOPATHIE & MEDECINE TRADITIONNELLE CHINOISE

Blog intéractif et de témoignages de patients sur l'alliance des soins en ostéopathie et M.T.C.

Méconnaissance des effets pervers des cicatrices

Méconnaissance des effets pervers des cicatrices

Vous avez sûrement une cicatrice, savez vous qu’elle peut être à l’origine de certains de vos problèmes ?

Voici une liste non exhaustive des cicatrices que l’on peut avoir :

  •  Les cicatrices opératoires :

-          -  la césarienne et épisiotomie

-         - l’appendicite

-          -   opération d’hernie inguinale

-         - après chirurgie osseuse pour fracture,

-         - hernie discale, chirurgie réparatrice de tendons,

-         - chirurgie réparatrice après cancer du sein par exemple…

-         - pose de prothèses (genou, hanche et autres)

  •  Les mini-cicatrices des anesthésies :

-  la péridurale, rachianesthésie,

  •  Les cicatrices accompagnant  les opérations :

- les cœlioscopies (passage d’instrument près de l’ombilic), 

- cicatrice de Redon pour l’élimination des liquides inflammatoires postopératoires 

  •  Sans oublier les cicatrices cachées des opérations esthétiques.

  •  Autres cicatrices :

- infiltrations, ponction lombaire.

Les résultats de la cicatrisation et des adhérences varient et peuvent :

- Générer des tensions/restrictions entre les différentes couches tissulaires

- Freiner le passage des énergies du patient voir les bloquer.

selon :

1/ La qualité des tissus du patient, ainsi que son âge

2/ Les circonstances de l’opération, en urgence ou pas

3/ Le terrain du patient c’est à dire son état physique et psychologique et sans mésestimer celui du chirurgien.

Méconnaissance des effets pervers des cicatrices

La zone du petit bassin (en dessous du nombril) est le haut lieu de fabrication des énergies globales du corps. Il est appelé « le hara » ou océan d’énergie pour les japonais, Le « Tan-tien » pour les chinois. Les cicatrices à ce niveau auront un effet négatif d’autant plus important.

Les personnes peuvent éprouver :

- un état de très grande fatigue

du mal à retrouver leur énergie

Le retour de ces énergies se fera avec le traitement de cette cicatrice et si cela n’est pas effectué, des problèmes de douleurs lombaires chroniques par exemple pourront se faire ressentir et s’accentuer encore plus avec le bouleversement hormonal qu’est la ménopause.

Méconnaissance des effets pervers des cicatrices

En M.T.C. le bassin est le lieu « réunion » de merveilleux vaisseaux (MV). Ce sont comme des autoroutes d’énergie qui permettent au corps de se mouvoir, de s’ériger, de digérer, de produire l’énergie…etc.

Et donc pour cette raison, la partie du bassin est la zone prioritaire à contrôler.

C’est un lieu sacré avec le « sacrum » en arrière, sur lequel la colonne vertébrale (les lombaires) s’appuie, et donc :

- une cicatrice de péridurale peut troubler l’équilibre du dos en position debout en particulier surtout si celle-ci a été réalisée en plusieurs fois.

- ainsi qu’une cicatrice d’épisiotomie ou déchirure, aboutissent à un périnée qui s’avère non fonctionnel à l’équilibre debout.

Les dernières recherches médicales prouvent que les intestins, appelés le 2ème cerveau, fabriquent autant de sérotonine* que les neurones de notre cerveau et ont pour fonction de ‘digérer’ nos émotions.

Les chinois ont bien comme précepte : « Quand les intestins vont bien, tout va bien ! ».

Alors, prêtons attention en PARTICULIER  à toutes cicatrices environnants notre abdomen et bas du dos. 

Je vais vous citer le cas d’un patient que j’ai eu à mon cabinet.

- Un homme d’une cinquantaine d’années originaire du Cameroun, envoyé par un ami voyageant beaucoup dans les pays d’Afrique, souffrait d’hernies cervicales depuis plusieurs années et n’avait comme recours que des infiltrations qui le soulageait momentanément mais il présentait un blocage cervical permanent et donc ne pouvait plus conduire.

- Un examen général m’a permis de libérer cette colonne cervicale en traitant les cicatrices profondes situées au niveau de ces jambes, séquelles dues à la filariose (maladie parasitaire fréquente dans les régions tropicales et subtropicales due à des vers pathogènes, les filaires).

Par la compréhension des liens énergétiques (grâce à mon professeur en M.T.C.  Monsieur Jean Pierre Guiliani), j’ai pu diagnostiquer le lieu à traiter (ses jambes) et ce patient a pu retrouver toute sa mobilité cervicale et voir disparaître ces douleurs terribles en 2 séances seulement.

Tous les jours dans mon cabinet, je constate la finesse du corps, cette horlogerie extrêmement fine où tout est imbriqué. La raison de la douleur n’est pas forcément là où elle s’exprime! Les liens énergétiques nous permettent de faire la connexion entre les différentes parties du corps et donc de les soigner.

Prendre le corps comme un agglomérat d’os, de muscles, de nerfs, d’organes de manière séparée est un point de vue totalement dépassé. La médecine holistique a désormais largement sa place (prendre le corps dans sa globalité et non de marière séparée).

 

*Substance chimique nécessaire au passage des influx nerveux appelé « neurotransmetteur » pour la transmission des informations à travers le système nerveux.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :